Comment bien choisir ses bouteilles de vin ?

Millésime, cépage, appellation contrôlée, etc. si vous vous sentez perdu au moment de faire le choix de la prochaine bouteille de vin à déguster, vous n’êtes pas un cas isolé. Avec la myriade de bouteilles différentes entreposées dans les rayons des caves à vins ou des grandes surfaces, il y a de quoi être déboussolé.

Découvrez ici quelques astuces et indications pratiques pour apprendre à choisir vos bouteilles de pinard comme un professionnel.

A lire en complément : Manger dans le restaurant d’un domaine viticole : une belle expérience à vivre

Lire attentivement les étiquettes

L’astuce la plus importante à suivre est également la plus simple de ce guide : lire attentivement les indications sur les bouteilles. Prenez votre temps lorsque vous vous saisissez d’une bouteille pour prendre pleinement connaissance de toutes les informations données sur son contenu.

Les mentions « grand vin » et « vieilles vignes » ne sont pas très fiables, car elles ne relèvent d’aucune réglementation en vigueur.

Lire également : Comment faire tourner le pâté ?

En revanche, portez une attention particulière à l’appellation contrôlée, car elle est gage du respect du cahier de charges de ladite appellation. Afin de mieux comprendre l’enjeu derrière les « appellations contrôlées », une formation vin à Magnum Institute est une initiative qui vous sera utile.

De plus, le millésime vous apportera quelques précisions précieuses au sujet de la qualité du vin que vous avez en main.

Tenir compte des millésimes

Le millésime d’un vin est une mention présente sur l’étiquette de sa bouteille et indique l’année qui correspond à la production du vin. Bien que certains estiment qu’il ne s’agit que d’un détail sans grande importance, il a son lot d’incidence sur la qualité du vin.

En effet, le millésime du vin permet d’en savoir plus à propos des conditions climatiques et des aléas de l’année de production. En plus de la région de culture, les facteurs sont susceptibles d’avoir un impact plus ou moins important sur la saveur et les arômes du vin.

Pour ne pas faire de trop grosses erreurs, tournez-vous de préférence vers des vins cultivés, récoltés et vinifiés entre deux et trois ans auparavant.

Goûter les vins au préalable

Cela peut paraître superflu, mais en goûtant aux vins, vous améliorerez considérablement votre capacité à les choisir. Au fur et à mesure que vous dégusterez du vin, vous gagnerez en expertise, mais vous affinerez aussi votre palais.

En goûtant vos vins au préalable, vous aurez également l’occasion de les accorder avec les mets que vous servirez pour le sublimer.

Ne pas se baser sur les médailles

Certaines bouteilles de vin arborent des mentions de récompenses et de médailles plus longues les unes que les autres. Néanmoins, il s’agit parfois de pièges de marketing faits pour attirer votre regard et vous appâter.

Malgré le fait qu’elles puissent vous rassurer en un premier temps, il est très important d’aller au-delà de ces mentions avantageuses. Les différentes mentions de médaille sont loin d’être totalement encadrées et certaines sont beaucoup moins prestigieuses que ce qu’elles laissent présager.

Parfois, les concours dont les médailles sont revendiquées ne sont que des dégustations sanctionnées par l’avis de personnes amateurs, et donc exemptes d’un réel professionnalisme.

ARTICLES LIÉS